AccueilVAL DE SAONERégion de BellevilleBelleville : deux sites de compostage partagé inaugurés

Belleville : deux sites de compostage partagé inaugurés

Composés de trois bacs, ces composteurs partagés installés par la CCSB permettront aux Bellevillois de revaloriser une part importante de leurs déchets.
Belleville : deux sites de compostage partagé inaugurés
Viviane Gobert

VAL DE SAONERégion de Belleville Publié le , Viviane Gobert

Deux nouveaux sites de compostage partagé pour les déchets verts ménagers ont été inaugurés à Belleville-en-Beaujolais le 7 juin : l’un rue du Tonkin, l’autre sur le champ de foire.

Le discours de René Thévenon vice-président de la Communauté de Communes Saône Beaujolais (CCSB) responsable du service déchets et maire de Deux-Grosnes, rappelait que la taxe sur les matières polluantes allait passer en 2025, de 3 €/T à 15 €/T en France, et qu’une directive européenne à échéance fin 2024 exigeait la réduction de 30 % des bio-déchets, avec la séparation des déchets verts ménagers des autres ordures ménagères partant en déchetterie.

"Chacun produit en moyenne 50 à 70 kg de déchets de cuisine par an", rappelle la CCSB sur son site internet. Le compostage partagé permet de revaloriser ces ordures tout en réduisant la place qu'elles occupent dans les poubelles ;

Un projet aux multiples intervenants

Sur le 1er site rue du Tonkin, Elodie Perraud-Charveriat, en charge de la communication, de la prévention, de la qualité et des bio-déchets au Sytraival (syndicat de traitement des déchets) est intervenue en soutien de la CCSB pour la mise en place des sites de compostage partagés et leur suivi technique, après les avoir financés en partie.

Après récupération d’un questionnaire aux habitants qui souhaitent utiliser le site de compostage partagé, elle leur a remis un bio-seau destiné à recevoir leurs déchets verts ménagers ainsi qu'une fourche aux volontaires référents.

L’une des deux co-fondatrices de Compost’elles, société par actions simplifiée basée sur Lyon mais intervenant sur la totalité du Rhône, tenait un autre stand où elle expliquait les actions, l’accompagnement et la mise en place de solutions pour réduire et valoriser les déchets verts au plus près de leur lieu de production, avec un compostage de proximité chaque fois que possible grâce à la formation et la sensibilisation.

Les déchets verts représentent à ce jour entre 1/4 et 1/3 des apports en déchetterie.

Le futur compost sera redistribué aux habitants

Clémentine Montessuit, ambassadrice du tri pour le service déchets, a ensuite expliqué le fonctionnement des trois bacs composant le compostage partagé ; le premier est rempli de broyat, matière sèche qui, ajoutée aux apports "humides" du deuxième bac destiné à accueillir les bio-déchets, en éviterait la fermentation.

Le troisième bac accueillera le compost en cours, redistribué à terme. À charge des bénévoles référents de venir surveiller l’adéquation des apports : viande, poissons et laitage sont proscrits, car leur décomposition génère des odeurs et la venue d'indésirables et de nuisibles.

Chacun a ensuite assisté au premier apport symbolique de bio déchets dans le dispositif : salade épluchures de légumes et de fruits... Les déchets de tonte et d’entretien jardinier n’y auront pas leur place.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 23 juin 2022

Journal du23 juin 2022

Journal du 16 juin 2022

Journal du16 juin 2022

Journal du 09 juin 2022

Journal du09 juin 2022

Journal du 02 juin 2022

Journal du02 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?