AccueilACTUALITESViticultureBeaujo'Lyon : un deuxième test pour les beaujolais nouveaux

Beaujo'Lyon : un deuxième test pour les beaujolais nouveaux

La Beaujo’Lyon reprend du service en novembre prochain, à l'occasion des beaujolais nouveaux. Et l'opération pourrait durer à compter de 2023.
La première de Beaujo'Lyon en mai dernier.
©Alexandre Bonnet - La première de Beaujo'Lyon en mai dernier.

ACTUALITESViticulture Publié le ,

Dans la continuité de la première édition de la Beaujo’Lyon qui a eu lieu en mai dernier, une deuxième expérimentation de transport bas carbone entre le Beaujolais et la métropole lyonnaise se mettra en place en novembre à l’occasion de la sortie des beaujolais nouveaux.

Pérenniser l'opération en 2023

L’objectif pour les acteurs du projet est ensuite de pouvoir mettre en place une offre commerciale de ligne régulière de transport fluvial depuis le port de Villefranche jusqu’à Lyon dès début 2023.

En mai dernier, les camions électriques avaient sillonné le Beaujolais pour ramasser cartons et palettes chez des producteurs de vins et fromages. La marchandise chargée sur une péniche au port de Villefranche avait suivi le cours de la Saône jusqu’aux quais Jayr (Lyon 9e) puis Rambaud (Lyon 5e). Vélos cargos et camions électriques avaient ensuite parcouru la ville pour livrer une quinzaine de commerces, supermarchés et restaurateurs.

Le Beaujolais précurseur

Marine Descombe, de la Famille Descombe à Saint-Etienne-des-Oullières, tire d'ailleurs un bilan positif de cette première expérience, "montée en seulement trois mois. Cette opération n'a peut-être pas assez été médiatisée mais nous avons prouvé que nous étions capables de livrer trois points différents, en toute flexibilité. Le Beaujolais a été précurseur. Et apparemment, d'autres régions viticoles voudraient s'en inspirer... Cette opération peut nous permettre de reconquérir Lyon et séduire les Bistrots Beaujolais, des cavistes et des grandes surfaces qui, à l'image de Monoprix Croix-Rousse, qui se fournit localement, dans un rayon de 40 km."

Un appel à participation lancé

Pour cette deuxième expérimentation et "pour construire la pérennisation d’une future offre commerciale économiquement viable", un appel à participation est lancé pour s’inscrire dans ce projet. "L’offre se veut souple : de quelques colis à plusieurs palettes, transport à sec ou en température dirigée (réfrigérée), avec une ramasse dans le Beaujolais ou avec une dépose au port de Villefranche, en livraison un point ou multisites, uniquement pour l’expérimentation ou en prévision d’utiliser la ligne commerciale en fréquence régulière", annonce Inter Beaujolais.

Contact : Axelle Verniol à axelle.verniol@rhone.chambagri.fr ou 06 71 91 90 10 (pour les viticulteurs et agriculteurs) et Maryline Folleas à maryline.folleas@bft-transport.com ou 06 26 71 21 14 (pour les autres secteurs).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

Journal du 01 septembre 2022

Journal du01 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?