Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Beaujolais : "On s'achemine vers une reprise progressive des entreprises"

le - - Economie

Beaujolais : "On s'achemine vers une reprise progressive des entreprises"
Laurence CHOPART - Photo illustration.

Fonctionnement et réouverture des entreprises, commerces, aides de l'Etat ... : Jean-Baptiste Maisonneuve, président de la Chambre de commerce et d'industrie du Beaujolais nous livre son analyse.

Le Patriote : La Chambre de commerce assure une permanence, quelles sont les questions qui reviennent le plus souvent ?

Jean-Baptiste Maisonneuve : "Il s'agit surtout de questions relatives aux aides octroyées aux entreprises via l'Etat, au chômage partiel, prêts garantis par l'Etat et aux relations avec les banques. Les prêts bancaires ont fait l'objet d'une première communication à nos ressortissants. En effet, nous les incitons à aller voir leur banquier pour ne pas perdre de temps. Par ailleurs, nous avons des demandes d'interventions plus basiques : par rapport au fait que La Poste soit moins ouverte* cela pose des problèmes de livraison aux entreprises qui essaient de se reporter sur la vente à distance. Cela concerne surtout les petits colis, car les livraisons via les transporteurs ne fonctionnent pas trop mal. L'ensemble des collaborateurs est en télétravail. Le standard est ouvert et on peut nous écrire pour toute demande de renseignements à info.covid@beaujolais.cci.fr "

Des reports d'échéances fiscales et sociales sont possibles, mais les entreprises devront y faire face ultérieurement. Ces reports ne devraient-ils pas intervenir sur des délais plus longs ?

"Les reports sont sur un délai de trois mois. Il n'est pas sûr que dans trois mois, les entreprises soient en capacité de faire face à ces charges. Il y aura donc nécessité soit d'annulation pour les plus petites, soit d'un échéancier sur une plus longue période que l'Etat devra leur accorder. Mais il faudra les payer un jour ou l'autre et l'Etat ne peut pas tout."

Quel état des lieux faites-vous quant au fonctionnement des entreprises ?

"Un certain nombre d'entreprises fonctionnent en mode restreint. Certaines n'ont pas cessé leur activité, soit elles ont repris. C'est le cas par exemple de Saint Jean Industries dont l'activité a repris partiellement. Soit les entreprises font venir moins de salariés, soit elles tournent avec des équipes afin qu'il y ait moins de personnes présentes simultanément. D'autres en profitent pour réaliser des opérations d'entretien qui ne nécessitaient pas une programmation trop en amont. Mais à ce jour beaucoup d'entreprises sont fermées. Il y aura une reprise progressive."

"PAS QUESTION D'ALLER TRAVAILLER CHEZ LES PARTICULIERS CONFINES"

Dans le secteur du BTP, quelle est la situation, est-ce que certains chantiers sont en route ?

"Pour avoir discuté avec un artisan, il n'est pas question d'aller travailler chez des particuliers confinés. Tous les travaux prévus dans des maisons habitées ne sont pas possibles à effectuer. Par contre certains chantiers reprennent. Cela concerne du neuf donc pas habité ou de la rénovation qui n'est pas habité non plus. Les artisans et responsables d'entreprises pourraient prévoir la reprise en élaborant certaines stratégies en établissant un planning pour faire en sorte que les salariés ne soient pas nombreux à se croiser et bien sûr en fournissant gel, masques et gants. J'ai eu connaissance d'une entreprise qui a créé des binômes pour des artisans travaillant sur des chantiers. Ils démarrent à une heure différente, elle a fait en sorte qu'ils ne se croisent pas et limitent ainsi les risques de contamination. Il y a bien sûr besoin d'une coordination sur les chantiers quand il y a plusieurs corps de métier présents."

"D'UN COMMERCE A L'AUTRE, LA REPRISE PEUT ETRE COMPLIQUEE

Les mesures immédiates de soutien du gouvernement vont-elles suffire pour les commerçants ?

"Il y a des petits accompagnements pour eux via l'Etat et la Région. Mais, même si on les autorise à rouvrir le 11 mai, il n'est pas évident qu'un certain nombre d'entre eux retrouvent leur niveau de chiffres habituels. Le redémarrage ne sera pas aussi rapide que l'on peut imaginer. D'un commerce à autre, la reprise peut être plus compliqué."

Quelle est votre analyse concernant la réouverture des entreprises ?

"Il y a eu l'effet de la soudaineté, la sidération, l'urgence de tout mettre en place dans nos entreprises et maintenant on s'achemine vers une réouverture. Pour autant, chaque cas est particulier, mais de tout stopper n'est pas forcément la solution. Il faut bien sûr adapter la situation. Mais peut-être doit-on faire attention à ne pas fermer complètement les entreprises et aller vers une réouverture en privilégiant la sécurité des salariés en ne les faisant pas venir en même temps, et tendre vers une augmentation de remontée en puissance pour celles qui n'ont pas fermé."

La reprise doit-elle se préparer dès aujourd'hui ?

"Les entreprises doivent réfléchir à un plan de redémarrage dès maintenant. Un plan de reprise ne s'improvise pas."

Propos recueillis par Laurence CHOPART

*La Poste vient d'ouvrir des drive. Soit 900 en France. (Information parvenue après cet entretien).




Laurence CHOPART
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer