Fermer la publicité

Beaujolais : moins de délinquance, plus de violences

le - - Faits divers / Justice

Beaujolais : moins de délinquance, plus de violences
Les chiffres de la délinquance arrêtés à fin septembre 2012 attestent d'une baisse sensible par rapport à 2011, tant en zone police qu'en zone gendarmerie.

En matière de délinquance, il faut prendre les chiffres avec des pincettes.

D'ailleurs, en 2013, un nouveau mode de calcul entrera en vigueur et sans doute avec lui une nouvelle façon de lire et analyser les statistiques. Il n'en reste pas moins que les neuf premiers mois de l'année 2012 laissent apparaître des signes positifs en matière de lutte contre la délinquance en Beaujolais. "Je retiens une baisse sur les neuf premiers mois de l'année par rapport à 2011 sur le ressort du tribunal de grande instance de Villefranche, tant en zone police que gendarmerie", se félicite Olivier Etienne, procureur de la République. La délinquance générale affiche -10,5 % en zone gendarmerie (ZG) et -3,25 % en zone police (ZP, circonscription de Villefranche, Gleizé, Limas, Arnas). "Nous constatons aussi une diminution de la délinquance de proximité", note pour sa part Stéphane Guyon, sous-préfet de l'arrondissement de Villefranche (-9,64 % en zone gendarmerie, -8,07 en zone police). Notons que les taux d'élucidation ont continué à progresser sur les deux territoires, autour de 40 %. "Les chiffres sont bons, les meilleurs par secteur dans le Rhône", résume le procureur Olivier Etienne. S'il se félicite de la baisse des atteintes aux biens (-5,96 % en ZP, -6,37 % en ZG), le représentant du parquet pointe du doigt la recrudescence des atteintes à la personne?(-3,61 % en ZP mais + 22,63 % en ZG). Pour le sous-préfet Stéphane Guyon, "il y a une problématique sociale importante dans ce domaine. Les solutions ne sont pas que policières, même s'il faut arrêter le délit. Le travail à accomplir doit se faire avec les services de prévention de la délinquance".

La coopération, clé de la réussite ?

En matière de cambriolage, les chiffres sont parfaitement stables sur le secteur gendarmerie (384 faits enregistrés contre 385 en 2011) et reculent de 13 % sur la circonscription de police. "Mais avec une hausse des cambriolages des locaux commerciaux et d'activité", nuance le procureur de la République.
Que ce soit du côté de la gendarmerie, de la police ou de la justice, ces résultats encourageants sont en partie attribués à une collaboration étroite de tous les services en Beaujolais.
Dans l'agglomération caladoise, une convention réactualisée sera signée entre police nationale et police municipale avant la fin de l'année. La précédente remontait à 2002. "Il existe un lien très fort entre les deux entités", salue le commissaire Pic, qui évoque par ailleurs des échanges quotidiens avec la gendarmerie. Meilleur exemple de cette coopération active entre services, une impressionnante opération de contrôle a été organisée il y a quelques semaines sur les ponts enjambant la Saône. "L'opération CORAT - pour coordination renforcée des agglomérations et des territoires - a permis d'agir en complémentarité avec la zone police et la compagnie de Trévoux. Cela permet de montrer aux éventuels délinquants que le terrain est tenu", explique Stéphane Delhomme, qui commande la compagnie de gendarmerie de Villefranche. "Ce style d'opération sera renouvelée", ajoute le sous-préfet Stéphane Guyon. Face à une délinquance qui joue avec les limites géographiques et administratives, les responsables de la sécurité publique ajustent leurs méthodes.

Julien Verchère et Laurence Chopart




Ses derniers articles

Abonnez-vous au Patriote Beaujolais

Le Patriote Beaujolais

  • ›   Pour plus de contenu papier & web
  • ›   l’accès aux annonces légales
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer