Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

L'union des crus en ordre de marche

le - - Viticulture

L'union des crus en ordre de marche
L'Union des crus a tenu mardi son assemblée générale à Odenas. Occasion de calmer le jeu après le clash de décembre et de détailler la stratégie pour les années à venir.

"La presse ne se maîtrise pas, malheureusement…" Les mots à la tribune sont prononcés par Audrey Charton, présidente de l'Union des crus, en réponse à une question de la salle soulignant l'écho médiatique provoqué par le divorce avec les appellations beaujolais et beaujolais-villlages.

Après avoir déclenché eux-mêmes le tsunami via un communiqué de presse transpirant la rancœur et la suspicion en décembre dernier, les responsables des crus du Beaujolais ont profité de l'assemblée générale qui s'est tenue mardi soir à Odenas pour jouer - à outrance - la carte de l'apaisement. "Nous avons sans doute été maladroits dans notre façon de présenter notre choix de travailler directement sur les dossiers nous concernant, pour une efficacité et une réactivité plus fortes", expliquent en chœur plusieurs responsables lors d'un point presse post-assemblée destiné à distiller les "bons" éléments de langage à la presse. La viticulture, c'est un peu devenu de la politique…

"L'UVB existe toujours pour traiter des sujets communs, nos rapports avec l'ODG beaujolais/beaujolais-villages se passent bien aujourd'hui", déclarent encore les responsables en substance. "Il n'a jamais été question de guerre entre nord et sud du vignoble", avait déjà insisté Audrey Charton à la tribune. Dans les faits, toutes les cicatrices ne sont pas refermées et de nombreux problèmes restent posés. Quel avenir pour l'Union des vignerons du Beaujolais (UVB) et ses salariés ? Comment désigner à l'avenir le représentant unique de la viticulture beaujolaise qui prendra la suite de Gilles Paris à Inter Beaujolais ?

"Dialogue avec la base"

En attendant, l'Union des crus avance et se structure depuis sa nouvelle base de Fleurie. Audrey Charton a dévoilé mardi une organisation en quatre grandes commissions : finance, technique, communication et enfin celle dite "des dix présidents". "L'ODG se trouve au cœur des crus, ce qui va permettre d'assurer un lien plus fort avec les opérateurs", explique Audrey Charton, qui en a fait l'une des priorités, à côté de la communication autour d'une image de grands vins ou encore de l'accent sur les avancées techniques.

Une enquête a été lancée auprès des déclarants de récolte afin de connaître leurs attentes et de bâtir le plan stratégique pour les trois années à venir. Les 15 % de répondants ont conforté les élus de l'Union des crus dans leur sentiment qu'ils prenaient la bonne direction. "C'est très important d'avoir un dialogue avec la base, nous renouvellerons régulièrement ce type d'opération", salue la présidente.

Tous les auditeurs n'ont cependant pas été convaincus. "L'atmosphère est étonnante. Même si la présidente l'a évoqué rapidement, je pensais qu'on allait un peu plus parler des cours et des marchés en berne. On parle d'avenir mais on passe à côté d'un sujet crucial pour les vignerons", grimace un participant à l'assemblée générale. A la sortie, les journalistes se font gentiment chambrer par quelques vignerons. "Alors, vous avez compris ce qu'il fallait écrire ?", s'esclaffe l'un d'eux. Ah oui c'est vrai, en Beaujolais, il ne faut jamais oublier de dire que tout va bien.

Julien Verchère




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer