AccueilSPORTSBasket-ballBeaujolais basket s’incline, mais la tête haute

Beaujolais basket s’incline, mais la tête haute

À l’occasion des 16es de finale de la Coupe de France, Beaujolais basket recevait Hyères-Toulon. Malgré un match héroïque et une détermination sans faille, les Bleus se sont inclinés sur le score serré de 99-101.
Beaujolais basket s’incline, mais la tête haute
Franck Chapolard - photo d'archives - Lucas Paris a été intéressant dans son pressing.

SPORTSBasket-ball Publié le , Maximilien Remuet

Beaujolais basket retrouvait enfin la salle George Lavarenne après plus d’un mois d’absence. L'équipe restait sur une bonne série de trois victoires consécutives en championnat et entendait bien la poursuivre en Coupe de France. Seulement, le défi était de taille : Hyères-Toulon, premier de la poule A avec un bilan de treize victoires pour une seule défaite, et à sa tête, Laurent Sciarra, grande figure du basket français. Mais les Bleus sont redoutables dans leur arène et bien qu’en infériorité sur le papier, avec notamment l’absence des deux pivots Jérémie Douillet et Marius Valukonis, la bataille serait rude.

Dès le début de la confrontation, les bleus s’illustrent par leur engagement. Et si les Varois ont l’avantage au score, les Quinciatons ne sont jamais distancés et secouent leurs adversaires du soir. Ils vont même finir par être récompensés en prenant l’avantage au score, notamment par l’intermédiaire d’un Dimitre Dimitrov, auteur de 12 points sur l’ensemble de la rencontre, entreprenant dans la raquette. Mais en plus d’être efficaces en attaque, les Beaujolais sont solides en défense, à l’image de leur capitaine, Lucas Paris très important dans le pressing sur les joueurs adverses. Cette unité au sein de l’effectif permet aux Bleus de mener sur le score de 52-51.

Du caractère

Au retour des vestiaires, les joueurs de Hyères-Toulon se sont montrés revanchards et bien déterminés à reprendre l’avantage. Pourtant, les joueurs de Beaujolais basket continuent de faire le spectacle avec un Mehdi Seyeh en chef d’orchestre et auteur de 29 pts sur l’ensemble du match. Cependant, il a suffi d’une période d’inefficacité des Bleus pour voir les Varois reprendre l’avantage, notamment par l’intermédiaire d’Alexandre Fanchini très adroit à 3 pts, et de Daouda Conde omniprésent sous le panier. Le troisième quart-temps s’achève sur le score de 69-73 en faveur des visiteurs. Pour le dernier acte de la rencontre, les Bleus font preuve de caractère, et bien que distancés, ils vont commencer une remontée fantastique au score, faisant douter les Varois et créant une fin du match irrespirable. Malgré tout, les joueurs de Hyères-Toulon ont su maintenir leur avance au score (99-101).

Malgré cette courte défaite, la copie rendue par Beaujolais basket est encourageante pour la suite de la saison. Ainsi, les Bleus retrouvent le championnat ce samedi 29 janvier (20 h 30), à domicile, face à La Charité, actuel neuvième de la poule.

Maximilien Remuet

Correspondant local de presse

Pierre-Olivier Croizat (entraîneur de Beaujolais basket) :"Le fait d’arriver si près du but, c’est rageant. Mais le fait d’avoir joué avec eux jusqu’au bout, d’avoir montré le visage qu’on voulait montrer dans l’engagement et l’intensité, c’est très bien. J’ai dit aux joueurs à la fin du match que je n’avais rien à leur reprocher. Ce soir, ça été un match particulier, dans des circonstances particulières, ce qui nous a poussé à jouer différemment. Je ne suis pas certain qu’on aurait pu réaliser le même genre de match si on avait eu nos joueurs absents. On savait qu’il fallait courir, jouer dans la continuité, ce que l’on a su faire jusqu’au troisième quart-temps où on a ressenti de la fatigue. Ils nous ont mis des paniers et on n’a pas été capables de répondre car on n’avait pas les ressources et il est normal dans un match de 40 minutes d’avoir des trous d’air. C’est dommage de s’arrêter alors qu’on était si près, mais on a fait ce qu’on avait à faire. Le match de samedi sera un tout autre match, dans d’autres conditions".

Laurent Sciarra (entraîneur de Hyères-Toulon) : "On n’a pas réussi à mettre la main sur le match. Mais pour le moment, c’est à notre avantage. C’est difficile de jouer contre une telle équipe qui joue chez elle et avec un tel rythme. À la mi-temps, on est là alors qu’on doit exploser. Ce qui montre une certaine expérience et force de caractère de cette équipe. On n’est pas passé loin de la correctionnelle. On savait que ce serait difficile contre eux mais pas autant malgré les absences de leurs deux pivots".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 19 mai 2022

Journal du19 mai 2022

Journal du 12 mai 2022

Journal du12 mai 2022

Journal du 05 mai 2022

Journal du05 mai 2022

Journal du 28 avril 2022

Journal du28 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?