AccueilSPORTSBasket-ballBasket-ball/Nationale 3 - Prendre l'ascendant à Vaulx-en-Velin

Basket-ball/Nationale 3 - Prendre l'ascendant à Vaulx-en-Velin

Nous y voilà.

SPORTSBasket-ball Publié le ,

Ce choc alléchant et tant attendu contre Vaulx-en-Velin va enfin (re)voir le jour. Cette revanche d’un match aller perdu d’un court écart (70-72) demeure bien évidemment important mais pas aussi décisif qu’il n’y paraît du fait de sa programmation précoce dans le calendrier. Toujours est-il que gagner à Vaulx-en-Velin rééquilibrerait la balance et placerait les bleus dans un fauteuil de leader qu’ils ne veulent sûrement plus partager. Reste à savoir dans quelles dispositions les deux équipes vont se retrouver. Franck Macaire s’est posé la même question?: "Est-ce simple de gagner quatre matchs facilement pendant que Vaulx-en-Velin sort de quatre rencontres compliquées ? Le côté négatif, c’est qu’on n’est pas habitués à jouer des matchs difficiles. Et le positif, c’est que les Vaudais seront peut-être fatigués. Quoi qu’il arrive, on ira là-bas confiants et conquérants. On a de quoi les embêter et on va faire le maximum". Anthony Gaudiau a tenu un discours identique : "On n’a pas forcément travaillé sur beaucoup d’oppositions ces derniers temps. Mais ce match sera intense et on aura à cœur de le gagner".

Les 100 points comme bouquet final

Le plein de confiance, Beaujolais Basket l’a engrangé samedi soir contre une équipe de Tarare rapidement étouffée par une défense de zone agressive, notamment en première période. Devant, les bleus ont déroulé un jeu fluide, trouvant facilement leurs intérieurs, à l’image d’un Adam Diatta combatif comme souvent ces derniers temps à chaque début de match. Sur les extérieurs, Rousset a réglé la mire (onze points durant ce quart-temps dont trois à trois points) et les bleus ont converti en contre bon nombre d’interceptions. Avec vingt-six points d’avance à la mi-temps, difficile d’être inquiet et de voir Beaujolais Basket s’effondrer. D’autant que sous les impulsions d’Anthony Gaudiau (dix-sept points) et Garguet (treize points), les Beaujolais ont continué à dicter leur jeu, malgré un réveil tardif des joueurs de Tarare qui s’en sont remis aux lancers-francs ?(79-44). Le dernier quart-temps, plus serré, a vu les bleus passer la barre des cent grâce à un panier à trois points d’Elie Aujogues (quatorze points), préparé par l’ailier et son entraîneur sur le banc. Signe que tout a fonctionné samedi dernier.

David Duvernay

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?