AccueilSPORTSBasket-ballBasket-ball/Nationale 3 - Plus qu'une marche à gravir…

Basket-ball/Nationale 3 - Plus qu'une marche à gravir…

Une victoire.

SPORTSBasket-ball Publié le ,

Plus qu’une. Et Beaujolais Basket pourra dignement fêter sa montée en Nationale 2. A force de s’en rapprocher, l’opportunité devait bien se présenter un jour. Les Beaujolais pourront la décrocher dès ce samedi (20 h 30 à Quincié) face à Belley. Car Beaujolais Basket qui a fait preuve de sérénité à Domène (victoire 105-69), a pleinement profité de la défaite de Vaulx-en-Velin sur le parquet de Maurienne. Du même coup, les vœux du staff et des joueurs de disputer le match de la montée à domicile se sont exaucés. Franck Macaire confirme : "C’est vrai que de jouer devant une salle pleine, prête à s’enflammer, c’est important. On sent que le club mais aussi les spectateurs sont derrières nous. […]Ce sera à nous de finir le travail". Un travail entamé en début de saison par une défaite contre Vaulx-en-Velin qui n’a cessée de laisser des regrets à l’entraîneur. Mais aussi paradoxale que cela puisse être, elle initia une série quatorze victoires qui aura marquée les esprits et placée Beaujolais Basket comme un candidat sérieux à la montée.

Finir en beauté contre Belley

Il ne reste plus qu’aux bleus de finir cette saison par une victoire sans pour autant croire qu’elle sera actée d’avance. "Je crois que l’erreur qu’on pourrait faire, ce serait d’être excité. Se dire que, voilà c’est fait, on est en Nationale 2. Non il faudra faire les choses dans l’ordre, déjà se présenter puis tout faire pour gagner ce match", a-t-il insisté. Et l’adversaire dans tout ça ? Sur le papier, ce n’est pas le plus difficile, Belley pointant à une dangereuse 9e place et n’est donc mathématiquement pas encore sauvé. Mais ce n’est pas le plus simple non plus. Car même si les bleus avaient largement dominé cette formation au match aller (54-81), Franck Macaire confirme que Beaujolais Basket "avait galéré une mi-temps avant de la faire craquer en seconde période". La prudence est donc de mise dans les rangs beaujolais. "C’est une très belle équipe, qui n’a rien à faire à cette position-là avec de bons intérieurs, des shooters et un bon meneur très adroit. Mais je crois que nous aussi nous avons une belle équipe et en plus on joue à domicile." L’occasion de finir en beauté…

David Duvernay
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?