AccueilSPORTSBasket-ballBasket-ball/Nationale 3 : Beaujolais Basket, bleu bonheur

Basket-ball/Nationale 3 : Beaujolais Basket, bleu bonheur

Quelle soirée ! Du spectacle, de la ferveur, et surtout une montée en Nationale 2.

SPORTSBasket-ball Publié le ,

C’est ainsi que l’on peut résumer cet événement historique pour le club, dignement célébré par les joueurs jusqu’au bout de la nuit. Mais avant d’éclabousser de champagne les joueurs jusqu’au plafond du vestiaire, il a fallu à Beaujolais Basket fournir un dernier effort se transformant rapidement en une partie de plaisir. Un plaisir intense et partagé sûrement par des spectateurs, qu’ils soient de simples amateurs ou de véritables connaisseurs. Et le premier quart-temps a dû plaire à tout le monde. Vingt-huit points inscrits, seulement dix encaissés, les bleus ont récité leur basket. Agressifs en défense, rayonnants en attaque, on a eu guère de doute sur leur envie d’aller chercher et assurer cette montée le plus vite possible. Le trio Aujogues-Vignon-Durillon s’est régalé sur les extérieurs (vingt-quatre points à eux trois). Les intérieurs ont ensuite pris le relais, Nabil Bakkas en premier, suivi d’Anthony Garguet. Insuffisant pour remporter le second quart-temps, mais suffisant pour consolider un écart de quinze points à la mi-temps (46-31).

"Une belle victoire d’une belle saison"

Au retour des vestiaires, c’est une nouvelle fois Durillon qui a impulsé le jeu des bleus avant qu’Anthony Garguet, sur deux dunks, n’offre du spectacle aux spectateurs et qu’Elie Aujogues ne gonfle ses stats à trois points (cinq paniers à trois points au total). Au final, Beaujolais Basket s’est imposé par vingt-quatre points d’écart. Un succès amplement mérité et que Franck Macaire a analysé une fois l’émotion passée : "On a fourni un gros premier quart-temps. Lors du deuxième, on avait des joueurs sanctionnés donc j’ai préféré faire tourner. Mais je crois qu’on a géré tout le temps, que ce soit en zone ou sur homme à homme. On a répondu à toutes les défenses. (…) C’est une belle victoire d’une belle saison". Une saison pas encore terminée car il restera à Beaujolais Basket un chaud déplacement à Tarare dans dix jours contre qui les coéquipiers de Thomas Rousset avaient passé cent points lors du match aller. Ils pourront ensuite se plonger dans les phases finales face aux autres premiers de chaque poule. Mais pour l’heure, les joueurs savoureront pleinement cette montée. Bouteille de champagne à la main, Elie Aujogues l’avais promis : "On va arroser ça jusqu’à lundi".

David Duvernay
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?