AccueilSPORTSBasket-ballBasket-ball/Nationale 2 : Beaujolais Basket a perdu son pari

Basket-ball/Nationale 2 : Beaujolais Basket a perdu son pari

L'aventure en Nationale 2 a donc officiellement pris fin.

SPORTSBasket-ball Publié le ,

Un an après sa montée de Nationale 3, suite un exercice 2012-2013 triomphant en tous points, Beaujolais Basket retrouvera donc en septembre le niveau qu’il a côtoyé durant plusieurs années consécutives. La défaite de samedi dernier à Aubenas (97-88) a précipité la chute des bleus. "On accumule un retard de dix-sept points. Malgré cela, on arrive à revenir à six points. Mais dans la foulée, on offre des points à Aubenas tout en gâchant des opportunités de scorer. De toute façon, quand on commence mal les matches. A ce niveau, les erreurs se payent cash", relate Franck Macaire.
Cette défaite illustre symboliquement le fil rouge de cette saison inaboutie. Malgré une belle série victorieuse lors de la phase retour, Beaujolais Basket revenait de trop loin pour espérer un miracle. Lors de la séance d’entraînement de ce mardi, Franck Macaire n’a pas manqué de le souligner à ses joueurs avant de conforter son opinion pour notre journal. "Forcément c’est une grosse déception", assure-t-il. Et comme toute fin de saison, le passé ressurgit. Celui-ci fait d’autant plus mal que Beaujolais Basket n’a pas rempli son objectif à cause probablement d’une première partie de championnat ratée. Franck Macaire confirme : "On perd notre maintien lors de la phase aller jusqu’à notre éveil. Ce sont des matches où l’on n’a pas répondu présents, plus particulièrement les matches à domicile. Les déplacements au Cannet ou à Nord Ardèche font également partie de cette liste de défaites où, parfois, on a fait n’importe quoi. Il nous a manqué du caractère, de l’envie, de la maîtrise et de la lucidité à certains moments".

Et maintenant ?

Adam Diatta, intérieur de Beaujolais Basket, analyse aussi les causes de cet échec sportif. "Je pense qu’on avait une équipe pour se maintenir. Mais en début de saison, trois de nos quatre recrues sont arrivées trop tardivement. Forcément, quand une équipe descend, il y a d’autres facteurs négatifs. Tout le monde doit se remettre en question afin d’évaluer ce qui n’a pas fonctionné et on tirera un bilan rapidement."
Avec dix victoires, et éventuellement une onzième au compteur contre Feurs (voir par ailleurs), Beaujolais Basket devrait finir meilleure équipe de tous les relégables des quatre poules de la Nationale 2. Une place intéressante dans le cadre d’un éventuel repêchage. "Si on descend en Nationale 3, on aura le challenge de remonter tout de suite. Si on a la possibilité de rester en Nationale 2, j’espère que les joueurs qui vont rester au club seront meilleurs avec cette année d’expérience. Il faudra éviter les mêmes erreurs", déclare Franck Macaire.

David Duvernay,
Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?