AccueilACTUALITESAutoroute A6 : le prix du Villefranche-Lyon continue de s'envoler

Autoroute A6 : le prix du Villefranche-Lyon continue de s'envoler

Mauvaise nouvelle pour les automobilistes du Beaujolais Val de Saône qui empruntent régulièrement l'autoroute A6.

ACTUALITES Publié le ,

La nouvelle grille tarifaire entrée en vigueur le 1er février réserve son lot d'augmentations. Si certains trajets ne coûtent pas plus cher qu'en 2012, par exemple Belleville-Villefranche ville (1,10 euro) ou encore Belleville-Mâcon sud (1,60 euro), le tronçon entre Villefranche-Limas et Lyon a subi une nouvelle hausse. Pourtant, après trois années de renchérissement consécutif, les automobilistes étaient en droit d'espérer une stabilité du prix du ticket pour 2013. Il n'en est rien, puisqu'il faut désormais débourser 2,30 euros au lieu de 2,20 euros précédemment. Cela représente une hausse de 4,55 %.
En quatre ans, depuis 2009, le prix du péage a bondi de plus de 21 % pour les véhicules légers. Si l'augmentation avait suivi l'inflation (moins de 6 % en cumulé sur la même période), la hausse n'aurait pas excédé 11 centimes d'euros.

Les déplacements domicile-travail touchés

Avec 40 centimes d'euros supplémentaires par rapport à 2009, le prix du péage entre Villefranche et Lyon a quasiment augmenté quatre fois plus vite que le coût de la vie !
Si l'augmentation moyenne sur le réseau ne doit pas dépasser le cadre défini par l'Etat (voir encadré), rien n'empêche ensuite les sociétés d'autoroute de répercuter ces hausses de façon différenciées selon les tronçons. En l'occurrence, APRR ne s'en est pas privé au cours des dernières années, sur la portion d'autoroute la plus empruntée qui plus est. Si le calcul est sans doute bon sur le plan comptable pour APRR, il l'est moins pour les milliers d'habitants du Beaujolais Val de Saône qui empruntent l'A6 chaque jour pour aller travailler à Lyon.
On peut également comparer les prix au kilomètre. On se rend compte que celui-ci dépasse les 13 centimes d'euro pour le tronçon payant de seize kilomètres entre Villefranche et la porte de Lyon à Limonest (beaucoup moins néanmoins pour ceux qui bifurquent sur l'A46 à Anse), quand il avoisine 8 centimes pour la partie entre Villefranche et Belleville. Là encore, les automobilistes qui prennent la direction de Lyon-centre sont clairement défavorisés.
A court et moyen terme, on peut craindre que ces hausses du prix du péage n'entraînent un report d'une partie du trafic vers le réseau secondaire aux heures de départ et de retour du travail. Avec les risques pour la sécurité et les conséquences sur la fluidité que cela implique.

Julien Verchère

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?