AccueilSPORTSAutres sportsAutomobile Course de côte des beaujolais-villages : un face à face Schatz-Petit

Automobile Course de côte des beaujolais-villages : un face à face Schatz-Petit

Sur le plan sportif, cette édition sera très attendue car le duel Nicolas Schatz et Sébastien Petit s'annonce très excitant.

SPORTSAutres sports Publié le ,

D’une part pour la victoire à Marchampt, toujours très prisée par ces pilotes, et d'autre part pour la première place du championnat de France de la montagne.

Fin mai, à Saint-Gouéno en Côtes-d’Armor, Nicolas Schatz et Sébastien Petit, tout deux au volant d’une Norma M20, se sont livrés à une belle bagarre sous la pluie, qui a tourné à l’avantage du leader du championnat Nicolas Schatz. Ils seront de nouveau face à face à Marchampt et le duel pressenti, avec un esprit de revanche de Sébastien Petit, devrait sans aucun doute "électriser" cette 54e édition, très appréciée par les deux champions.

On peut, parmi les prétendants aux places d’honneur, ajouter Geoffrey Schatz (le frère de Nicolas) et Cyril Frantz. Deux outsiders qu’il faudra prendre très au sérieux dans cette épreuve.

L’ASA Beaujolais et le comité des fêtes de Marchampt qui organisent la course de côte des beaujolais-villages comptent une soixantaine de personnes et le week-end de la compétition il faut rajouter 50 commissaires de course. Cette année, à quelques jours du départ, on compte 130 engagés en voitures modernes et 35 en véhicules historiques. Mais ces chiffres peuvent rapidement monter au dernier moment et atteindre le plafond de 190 véhicules (modernes et historiques). Daniel Petit, membre de l’Asa Beaujolais, nous livrait dans la semaine?: "Nous sommes la seule course du championnat qui propose sept montées durant le week-end. Et avec ce nombre d’engagés, il faut être strict avec les horaires". En effet, dès le samedi matin à 11?h, les pilotes effectuent une première montée d’essai libre puis dans l’après-midi deux montées d’essais chronométrés pour définir les positions sur la grille de départ du dimanche matin. Et pour les spectateurs du dimanche qui seront matinaux, ce sont quatre montées dans la journée, avec une montée d’essai libre dès 7?h?30. Ce qui rentabilise largement les 14?euros du prix d’entrée (gratuit pour les enfants de moins de 12 ans).

Depuis la 50e édition, le départ est donné dans le centre du village de Marchampt et Daniel Petit voulait nous préciser : "Pas de grands changements pour cette nouvelle édition, juste un fléchage plus précis pour guider les spectateurs dans les zones autorisées. La FFSA (Fédération française des sports automobile) nous impose, pour la sécurité des spectateurs, de les installer dans des zones bien déterminées et balisées. Avec notre expérience du Rallye des vignes, nous avons déjà anticipé l’an dernier cette demande de la fédération. Mais ce fléchage nous rajoute pas mal de travail".

Franck Chapolard

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?