AccueilACTUALITESAttentats de Bruxelles : une Bellevilloise témoigne

Attentats de Bruxelles : une Bellevilloise témoigne

La jeune femme est sous le choc après la série d'explosions meurtrières qui ont frappé la capitale europénne ce matin.
Attentats de Bruxelles : une Bellevilloise témoigne
Sur les réseaux sociaux, des témoins ont posté des photos des dégâts impressionnants à l'aéroport de Bruxelles/Zaventem.

ACTUALITES Publié le ,

Originaire du Beaujolais et plus précisément de la région de Belleville, Mélanie (prénom d’emprunt) habite depuis plusieurs années à Bruxelles. Contactée dans la matinée, elle raconte le chaos qui règne dans la capitale belge, après la série d’explosions qui s'est produite à l’aéroport puis dans le métro, à proximité du quartier européen.

Comme tous les Bruxellois, Mélanie est sous le choc. "Fort heureusement, nous n'étions ni à l'aéroport ni dans le métro ce matin. Je devais justement prendre le métro pour un rendez-vous", raconte-t-elle.

"CELA COMMENCE A FAIRE BEAUCOUP..."

"Mais je vais rester tranquillement à la maison. Mon compagnon est dans le quartier des institutions européennes par contre. Et les enfants à l'école et à la crèche", souligne Mélanie, pour laquelle l’enchaînement des événements est un peu dur à vivre. "Cela commence à faire beaucoup en si peu de temps !"

Elle et sa famille étaient en effet aux premières loges lors de l’arrestation de Salah Abdeslam il y a quelques jours à Molenbeek-Saint-Jean. "Vendredi, c'était effectivement dans notre quartier. Nous étions même en première ligne car on voyait la maison où se trouvait Salah Abdeslam depuis notre cuisine! Ainsi que les hommes des forces spéciales qui surveillaient l'arrière de la maison. Tout cela nous a bien chamboulés…"

"LES GENS VEULENT RENTRER CHEZ EUX"

"Et ce matin, c'est la panique qui gagne Bruxelles et ses habitants avec ces explosions", déclare Mélanie, qui décrit une ville sous tension. "On est repassé à une alerte maximale de niveau 4. La ville se fige petit à petit : plus de transports publics, des bureaux qui ferment… Les gens veulent rentrer chez eux et rester en famille."

Un nouveau bilan fait état ce lundi soir de 29 morts et 200 blessés après cette série d’explosions qui a semé la terreur et le chaos dans la capitale européenne. Tandis que les Bruxellois se recueillent ce soir place de la Bourse, la police vient de diffuser un avis de recherche pour tenter de retrouver l'un des assaillants sans doute en fuite.

Julien VERCHERE

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?