AccueilBEAUJOLAISPropières : une assemblée générale de l’Écho du vallon en points d’interrogation

Propières : une assemblée générale de l’Écho du vallon en points d’interrogation

Les dirigeants des deux associations qui pilotent l'école de musique et l'harmonie sont inquiets pour la dynamique de l'association et le recrutement des professeurs
Les membres du bureau présents autour du président.
© Christine GESSE - Les membres du bureau présents autour du président.

BEAUJOLAIS Publié le ,

Ce samedi 10 décembre, Lionel Amin, président, ainsi que Magali Doutaz et Thierry Lavenir, ont conduit l’assemblée générale des associations qui couvrent l’harmonie et l’école de musique réunies sous le nom d’Écho du vallon, devant un public très restreint. Des musiciens, des élus, mais un seul parent parmi tous ceux qui, potentiellement, sont concernés ; 35 enfants sont inscrits à l’école.

C’est une des premières interrogations du président, inquiet de cette désaffection qui met à mal le renouvellement du bureau de l’association. La fin de la réunion apprendra aux participants qu’il ne souhaite pas repartir pour un troisième mandat de président. Le bureau, enrichi du parent présent, Laurent Guichon (à gauche sur la photo) devra décider de son successeur.

Cette situation interroge aussi sur la dynamique de l’école de musique, qui souffre de difficultés à recruter des professeurs. Ils sont quatre aujourd’hui, polyvalents et fidèles : Annelaure Biessy, Henri Montibert, Vincent Durand et Éric Pourcher, qui dirige aussi l’harmonie.

Les projets cependant sont nombreux et l’envie de les développer bien présente, et parmi eux le développement de l’orchestre junior et de l’éveil musical ; les responsables ont évoqué aussi avec regret l'arrêt des ateliers chant, de la chorale faute de candidats.

Le recrutement des professeurs de musique et la gestion de leurs salaires sont difficiles

Une des perspectives tient dans le développement du réseau des cinq écoles de musique du territoire de la Communauté de communes Saône-Beaujolais, qui est le financeur essentiel de l’école, qui pourrait permettre de mutualiser des professeurs, et d'assurer la gestion des salaires, tâche difficile que l'association va confier cette année à un comptable, même si son coût est important.

C'est une autre interrogation des dirigeants que de savoir comment va se développer ce réseau et s'il pourra assurer ces fonctions. L’orchestre de l’harmonie, lui, est fort d’une trentaine de musiciens, et parmi eux les enfants des plus anciens, une fierté pour ces derniers. Très sollicitée pour les commémorations et les conscrits, elle réserve l’essentiel de ses prestations aux communes proches.

Bousculée par les annulations et reports des manifestations, l’année 2021 a été marquée par une manifestation particulière : le Trail du sanglier de Saint-Igny-de Vers, pour lequel l’harmonie a joué au sommet de la Roche d’Ajoux, un grand moment décrit par Thierry L’avenir.

L’année 2023 permettra à l’association de reprendre ses activités habituelles et, parmi elles, l’audition de l’école de musique le 25 mars. Avant cela, le concert de Noël du samedi 17 décembre prochain, à 20 h 30 à la salle des fêtes, rassemblera les amateurs de musique, de vin chaud et de papillotes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

Journal du 05 janvier 2023

Journal du05 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?