AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeAprès l'attentat de Nice : drapeaux en berne à Villefranche, la colère et la tristesse de Perrut

Après l'attentat de Nice : drapeaux en berne à Villefranche, la colère et la tristesse de Perrut

Le député-maire de Villefranche réagit après le terrible attentat de Nice. "La France attaquée le jour du 14 juillet est sous le choc".
Après l'attentat de Nice : drapeaux en berne à Villefranche, la colère et la tristesse de Perrut
Julien VERCHERE - Les drapeaux en berne sur la façade de l'Hôtel de ville de Villefranche

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Après le terrible attentat à Nice qui a fait 84 morts selon un dernier bilan, Bernard Perrut, député-maire "Les Républicains" de Villefranche, exprime ce vendredi midi "sa colère et son immense tristesse" dans un communiqué, alors que le drapeau français sur l'hôtel de ville de Villefranche a été mis en berne.

"L'horreur succède à la joie de la fête, et la mort s'empare de la vie de nos concitoyens. La France attaquée le jour du 14 juillet est sous le choc, et mes mots ne peuvent traduire qu'une immense colère", souligne M. Perrut.

"C'est pourquoi j'invite les Caladois et les habitants des communes du Beaujolais à apporter avec dignité et respect leur soutien aux victimes et à leurs familles. Des amis et connaissances sont peut-être parmi elles", précise Bernard Perrut.

"Je pense aussi aux forces de sécurité et de secours, aux pompiers, médecins, personnels des hôpitaux. Ma tristesse est immense, et je participerai ce vendredi à Lyon à une réunion présidée par le Préfet de Région", ajoute le député-maire, soulignant attendre "que l'Etat montre sa détermination à agir et à se battre contre le terrorisme qui veut détruire notre Nation".

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?