AccueilACTUALITESViticultureDomaine Tano Péchard : Antoine Péchard, la touche moderne et commerciale

Domaine Tano Péchard : Antoine Péchard, la touche moderne et commerciale

Dans le cadre de la série de portraits "Retour aux sources", consacrée à celles et ceux qui ont choisi de revenir sur le domaine familial, rencontre avec Antoine Péchard à Régnié-Durette.
Domaine Tano Péchard : Antoine Péchard, la touche moderne et commerciale
David Duvernay

ACTUALITESViticulture Publié le ,

"En s'éloignant de ses racines, on s'en rapproche en réalité." C'est par ses mots qu'Antoine Péchard, le fils de Ghislaine et Patrick, justifie son retour au domaine familial, d'abord en tant que salarié en 2018, et désormais en tant qu'exploitant, depuis juillet 2021. À 30 ans, le jeune vigneron de Régnié-Durette, titulaire d'un diplôme supérieur de commerce, s'offre donc un nouveau départ professionnel, après avoir enchaîné les voyages dès l'âge de 18 ans, d'abord en Australie pendant un an, "avec un copain pour apprendre l'anglais", puis au Canada, de 2013 à 2015. "Ces voyages, c'était dans la continuité de mes études dans le commerce. J'avais notamment fait du porte-à-porte, du B to C dans les télécom."

"J'ai vu mes parents bosser comme des fous"

À son retour en France, il intègre l'entreprise de télécommunications Alleo à Charnay-les-Mâcon. Son aventure dure un an seulement et Antoine décide ensuite de suivre une formation viti-oeno en BPREA au lycée de Davayé, pour apprendre les bases de la viticulture. "À l'époque, je n'étais pas encore convaincu à 100 % d'en faire mon métier. J'ai vu mes parents bosser comme des fous, dans une période qui n'était pas facile pour beaucoup d'autres viticulteurs du Beaujolais. Mais durant la formation, j'ai fait de belles connaissances et me suis lié d'amitié avec des épicuriens. Et puis le fait d'être son propre patron et de pouvoir produire, transformer et commercialiser le vin, c'est un plaisir, surtout en tant que commercial." Par attachement à la famille et envie de perpétuer le domaine, Antoine choisit donc de s'associer avec ses parents, à travers la création d'un Earl dont le nom reste inchangé : Tano Péchard.

Une évolution en douceur vers le vin bio

Aujourd'hui, le domaine regroupe cinq appellations, régnié (8 ha environ), brouilly, morgon, beaujolais-villages (rouge et rosé) et bourgogne (blanc), sur une surface en production de 13,5 ha, le tout certifié en Terra Vitis et Haute valeur environnementale, donc. "Le bio, ce n'est pas pour tout de suite. Mais on s'en rapproche, de par les évolutions que nous avons apportées dans nos pratiques : arrêt des produits CMR depuis plus de cinq ans dans nos programmes phytosanitaires, réduction des herbicides, culture raisonnée. Nous avons aussi replanté 500 ha de haies grâce aux aides de la Communauté de communes Saône Beaujolais dans le cadre de son marathon de la biodiversité. On évolue dans le bon sens, à notre rythme."

Antoine Péchard prévoit bientôt une cuvée éphémère, sa première cuvée

En 2017, l'obtention du titre de meilleur gamay du monde marque aussi un tournant majeur dans sa réflexion. Antoine perçoit alors un potentiel commercial important, qui s'est d'ailleurs confirmé par un développement assez conséquent de la vente directe depuis, mais aussi la possibilité de mettre en application ses compétences. "J'ai développé les ventes aux professionnels sur Lyon. J'ai aussi accru la communication du domaine sur les réseaux sociaux et fait des campagnes de mailing. C'est un travail de longue haleine que je compte poursuivre. Je veux aussi que l'on renforce l'export, ce qui me permettra d'allier le commerce et les voyages", annonce Antoine Péchard. Il promet aussi la sortie prochaine d'une cuvée éphémère pour fêter la 40e récolte de son père. "On vinifie ensemble et nous prenons les décisions tous les trois. Mais c'est une cuvée que je vinifierai moi-même, de manière différente par rapport aux autres." La touche d'Antoine commence à se dessiner.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?