Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Alain Pochat : "le but de Rodez nous a fait mal à la tête"

le - - FCVB

Alain Pochat : "le but de Rodez nous a fait mal à la tête"
FRANCK CHAPOLARD - De nouveau, le FCVB, ici avec la tête de Gonzalez, a su se procurer des situations chaudes dans la surface adverse. Une constante.

Peu après le quatorzième nul de sa formation en National face au leader Rodez, vendredi soir (1-1), le coach caladois est revenu sur un duel qui avait si mal débuté pour ses joueurs…

Alain Pochat, quel regard portez-vous sur le match nul (1-1) de votre équipe face à Rodez, le leader du National ?

"Je ressens beaucoup de frustration, encore une fois. On avait disséqué tous les coups-de-pied arrêtés de Rodez lors des quatre ou cinq derniers matches, expliqué comment les choses allaient se passer. Et les choses se sont passées, ça fait vraiment râler. Rodez qui est une équipe très difficile à manœuvrer, alors si elle mène 1-0 on leur a rendu la tâche encore plus facile car elle excelle dans le fait de bien cadenasser le jeu, fermer tous les espaces, contrer en allant très vite vers l'avant avec un jeu très vertical. On avait vu tout ça. Malgré tout, après un premier quart d'heure où on avait un peu la fièvre au niveau des pieds pour ne pas être bien rentré dans le match, on a dans la dernière demi-heure, repris du poil de la bête. On a eu, à cet instant, deux situations pour revenir à la marque. En seconde période, on était vraiment dans notre match. Rodez ne s'est pas procuré beaucoup d'occasions. Le tournant du match est intervenu avec le carton rouge de Belkorchia (62e) qui a plombé le match. A dix contre onze, Rodez a essayé de pousser mais on a tenu le choc."

Au final, c'est un bon partage ?

"Quand on finit à dix, on peut dire ça. Les garçons ont bien défendu avec beaucoup de solidarité. Je les sais capable de ça. On espérait un petit coup de peps pour aller punir Rodez sur la fin parce qu'en une équipe attaque comme ça, elle peut parfois se faire contrer, ce n'est pas arrivé. Le nul contre le leader, ça reste un bon point de pris. Mais, je le répète, on peut-être frustrés car on ira à Quevilly ce jeudi avec un joueur en moins au moment où on aura besoin de tout le monde, surtout en défense où la stabilité est importante."

"On a très bien défendu"

La série d'invincibilité de votre équipe (ndrl : six matches sans défaites) se poursuit malgré tout…

"Oui, en 2019, si l'on met le PSG de côté et notre défaite en huitième de finale de la coupe de France, on a connu qu'une seule défaite face à Dunkerque (ndrl : 0-1, le 9 février). On a pris cinq buts et on a en marqué douze. Dans l'ensemble, on a l'impression d'être un peu maudit sur les films des matches. Encore une fois, je n'ai rien à reprocher aux garçons. Rodez, qui est leader, ne nous a pas dominés dans tous les compartiments du jeu. Le but nous a fait mal à la tête."

Pour en revenir à la solidarité de votre équipe, l'attitude de vos joueurs dans le dernier quart d'heure a du vous satisfaire pour garder le score ?

"Il faut savoir garder un bon point quand on peut pas aller en chercher trois, surtout quand on finit à dix. On a très bien défendu au final, en gardant deux attaquants tout en enlevant notre neuf-et-demi. On a terminé dans le même système. De ce côté-là, on sent que l'on l'a pris de la bouteille en arrivant à gérer ces moments. Le match de Paris a servi d'expérience."

Ralph Neplaz

Correspondant local de presse.




Ralph NEPLAZ
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer