AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeAgressions sexuelles sur des collègues : six mois avec sursis

Agressions sexuelles sur des collègues : six mois avec sursis

Ils travaillaient ensemble à l'Esat (Etablissement et service d'aide par le travail).
Agressions sexuelles sur des collègues : six mois avec sursis
Béatrice MARTRAY

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Mardi, un homme de 46 ans comparaissait au tribunal correctionnel de Villefranche. On lui reprochait d’avoir, en février 2014, procédé à des attouchements sexuels sur deux de ses collègues de l’Esat de Villefranche.

Pour la première victime, les faits ont eu lieu le 2 février. Après l’avoir attendu à la sortie de son domicile, l’homme l’aurait suivi, puis forcé à entrer dans les toilettes publiques. Là, il l’aurait déshabillé avant de lui toucher les seins et le sexe.

Ce sont des attouchements répétés qui ont forcé la deuxième victime a également porter plainte.

Licencié, l’homme, handicapé physique et mental et actuellement sous tutelle, a rapidement reconnu les faits. "Il sait que ce qu’il a fait est mal, a expliqué son avocate. Avec son vocabulaire, parfois enfantin, il a parlé de bêtise."

L’avocat d’une des victimes a évoqué un "gros traumatisme" pour sa cliente. Il a demandé 2 000 euros de réparation pour préjudice moral. La représentante du ministère public a, elle, requis six mois avec sursis et trois ans de mise à l’épreuve.

Des réquisitions suivies par la présidente du tribunal qui a également condamné l’homme à 2 000 euros de dommages et intérêts, obligation de soins et interdiction de s’approcher des victimes. Il est désormais inscrit sur le fichier des auteurs d’infractions sexuelles.

T.F.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?