AccueilCOLLECTIVITESAgglo de Villefranche : quand l’opposition interpelle la majorité sur le plan vélo

Agglo de Villefranche : quand l’opposition interpelle la majorité sur le plan vélo

C’est lors du conseil communautaire du 19 octobre que le président de l’Agglo, Pascal Ronzière, a dû faire face aux remarques exprimées par Danielle Lebail, conseillère communautaire d'opposition.
Danielle Lebail, conseillère communautaire d'opposition.
© Philippe CALLEEUW - Danielle Lebail, conseillère communautaire d'opposition.

COLLECTIVITES Publié le ,

Pascal Ronzière est intervenu lors de cette assemblée pour indiquer le lancement dans les prochaines semaines d’une étude concernant les mobilités et déplacements sur le territoire de l’Agglo qui sera réalisée par un bureau d‘études spécialisé et en lien avec Sytral mobilités.

Cette étude devant être réalisée pour "identifier les problématiques et les besoins des habitants" en matière de transports collectifs, de mobilité active ou partagée (covoiturage, auto-partage) sur l’ensemble des dix-huit communes en tenant compte des données et comptages effectués ces dernières années. À l’issue de cette étude, une consultation des usagers sera effectuée sous une forme restant à définir.

Il en a profité pour s’exprimer sur "l’impatience de quelques citoyens quant aux avancées du schéma directeur cyclable. Je le dis à ceux qui tracent des pistes cyclables à la craie, il vaut mieux prendre les choses dans le bon ordre, c'est-à-dire définir une stratégie, un schéma directeur global et ensuite réaliser un réseau intercommunal qui desservira les lieux de formation, d’activité commerciale ou économiques, les pôles de culture, de loisirs ou sportifs et réserver les espaces fonciers nécessaires. Ce travail est engagé".

INTER = "Manque de bienveillance" et "coup de communication"

Réaction indignée, bien que mesurée de Danielle Lebail, élue d’opposition, critiquant "le manque de bienveillance envers les citoyens qui se sont récemment manifestés et qui souhaitent développer cette mobilité sur le territoire de l’Agglo". Et de proposer à Pascal Ronzière de les rencontrer, de leur expliquer la démarche actuelle, les difficultés rencontrées et écouter leurs propositions. "Cette action (NDLR : le traçage d’une voie cyclable près du marché couvert), était destinée à interpeller mais n’était pas méchante".

"Je n’ai manifesté aucun mépris, n’ai pas été blessé par cette initiativequi n’était qu’un coup de communication, lui a rétorqué Pascal Ronzière. Les personnes impliquées sont parfaitement au courant de ce que nous faisons et en sont régulièrement informées, quand le plan vélo a été adopté par le conseil communautaire, il l’a été en tenant compte de concertations préalables qui impliquaient un certain nombre d’associations dont celles qui se sont manifestées. Elles continueront à y être associées".

En conclusion, Danielle Lebail a indiqué "qu’il y avait bien de l’impatience sur cette question, que l’élaboration du plan vélo donnait lieu à un résultat globalement satisfaisant, la concertation devant perdurer tout au long de la démarche jusqu’à l’aboutissement du projet".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 décembre 2022

Journal du01 décembre 2022

Journal du 24 novembre 2022

Journal du24 novembre 2022

Journal du 17 novembre 2022

Journal du17 novembre 2022

Journal du 10 novembre 2022

Journal du10 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?