AccueilACTUALITESTerritoiresÀ Lozanne, l’hôtel du Nord et l’auberge de la Vallée disparaissent

À Lozanne, l’hôtel du Nord et l’auberge de la Vallée disparaissent

Ces démolitions vont laisser place à la construction de nouveaux logements : la commune pourrait compter 3 500 habitants à l’horizon 2025.
Le terrain de l'auberge de la Vallée va être divisé en cinq lots sur lesquels prendront place des villas.
©Martine Blanchon - Le terrain de l'auberge de la Vallée va être divisé en cinq lots sur lesquels prendront place des villas.

ACTUALITESTerritoires Publié le ,

Depuis quelques jours déjà, les Lozannais et tous ceux qui empruntent le carrefour situé au niveau des moulins Soufflets, axe principal de la commune, voient le visage du site changer.

De gros engins sont entrés en action pour détruire l’hôtel du Nord, "un établissement situé non loin de la maison qui surplombe l’Azergues et qui était un relais de poste", explique Guy Flamand, premier adjoint de la commune. Bajat Déconstruction est en charge de la démolition et Mercier Promotion prend ensuite le relais.

Au total, 61 logements, dont quelques logements sociaux, vont être construits sur une surface plancher de 4000 m² se répartissant sur trois petits bâtiments de deux niveaux et un attique, petit étage supplémentaire.

L’esthétique de l’ensemble a été un des aspects sur lequel la commune a insisté ; l’ensemble sera en retrait et légèrement en courbe de façon à ce que la vue en venant des différents axes soit élégante et légère. Au rez-de-chaussée se tiendront des commerces.

Pour cette construction, il a été nécessaire de tenir compte de façon très stricte du Plan de prévention des risques, l’Azergues se trouvant très proche de l’ensemble. Des travaux de sécurité sur la partie privée du site sont planifiés ; de façon concomitante, la mairie installera un plateau sur le RD30 pour ralentir la vitesse.

Des villas en lieu et place de l'auberge

L’auberge de la Vallée, qui a reçu de nombreux gourmands et gourmets dans les années 60 et 70, n’est plus non plus. Le site va être divisé en cinq lots sur lesquels prendront place des villas, dont les permis de construire sont déjà délivrés.

Il s’agit là d’une opération privée. Tous ces travaux se feront dans le respect des nouvelles normes qui imposent de réutiliser les gravats utilisables pour le béton des nouvelles constructions. Ce sont quelques 120 personnes qui vont venir s’installer dans cette commune qui pourrait compter 3 500 habitants à l’horizon 2025. Une population sur laquelle la municipalité est très vigilante du fait de sa situation. Dessertes ferroviaires, services, commerces imposent, dans le cadre du schéma de cohérence territorial, des règles de développement de la population.

Il en est de même pour Anse et Belleville qui sont classées dans la même catégorie. "Bienvenue à Lozanne aux côtés des Lozannais", fait partie de la phrase d’accueil énoncée par la municipalité qui ajoute "dans le respect des habitants déjà présents".

Du fait de la situation, la pression immobilière va augmenter ; aussi, une révision du PLU est prévue visant à instaurer des orientations aménagements et programmation (OAP), qui devraient permettre à Lozanne de se développer harmonieusement. "Nous avions souhaité que les infrastructures telles que les écoles soient opérationnelles avant que ne débutent ces chantiers : c’est le cas et nous en sommes satisfaits", conclut Guy Flamand.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

Journal du 08 septembre 2022

Journal du08 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?