AccueilACTUALITESÀ Beaujeu, la gendarmerie prône la vigilance pour prévenir les cambriolages

À Beaujeu, la gendarmerie prône la vigilance pour prévenir les cambriolages

Le major Buisson, qui dirige la communauté de brigades Beaujeu-Fleurie, a fait le point sur les bonnes pratiques à adopter pour éviter d'être cambriolé.
Le major Buisson dirige la communauté de brigades Beaujeu-Fleurie.
© Christine GESSE - Le major Buisson dirige la communauté de brigades Beaujeu-Fleurie.

ACTUALITES Publié le ,

À la fin de l'année 2022, deux cambriolages ont eu lieu dans Beaujeu, au domicile d'un particulier et dans un commerce et deux tentatives ont échoué dans deux commerces du centre-ville. "On ne peut pas parler pour autant d'augmentations du nombre de cas, dit le major Buisson, qui dirige la communauté de brigades Beaujeu-Fleurie. Il y a toujours plus de cas après le changement d'heure hivernal et nous n'enregistrons environ qu'une trentaine de cas par an sur les 400 km² de notre territoire d'intervention."

Le Beaujolais n'est donc pas territoire à risque pour le militaire. "Les cambriolages que l'on enregistre sont des cambriolages d'opportunité, de bandes nomades, mais organisées", ajoute-t-il. Autrement dit, des délinquants connus des services.

"Ici, les propriétaires commencent à équiper leurs logements de caméras, et les communes installent de la vidéoprotection. C'est une aide précieuse pour nous, mais nous recommandons avant tout de bien fermer les maisons", souligne le major, tout en précisant que "ce qui marche le mieux pour éviter les dommages, c'est le signalement. On entend trop souvent les voisins interrogés lors d'un cambriolage nous dire qu'ils ont vu deux jours avant un véhicule rôder, ou un individu inconnu faire du porte à porte. Quand on se dit que ce véhicule, ou que ce comportement est bizarre, il faut appeler le 17 sans craindre de nous déranger pour rien. Il vaut mieux appeler pour rien que ne pas appeler, on peut ainsi éviter des problèmes".

Le gendarme rappelle que les dix-sept gendarmes répartis dans les deux gendarmeries du territoire font entre deux et trois patrouilles par jour. Ils vont sur le terrain et peuvent surveiller à titre préventif.

Attention aux arnaques par Internet

Avant la pandémie, la participation citoyenne, initiative des maires orchestrée avec la gendarmerie, avait permis de mettre en place de manière encadrée des groupes locaux de signalement. Cette démarche va être relancée maintenant qu'il est possible de réunir des groupes, de nouvelles communes du territoire vont rentrer dans le dispositif. C'est un moyen de prévention éprouvé.

Cependant, pour le major Buisson, "ce qui explose aujourd'hui, ce sont les escroqueries par Internet". Alors, attention aux ventes alléchantes et aux bonnes affaires sans garantie, là, pas de voisin attentif, seule la vigilance de l'internaute peut l'éviter !

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 février 2023

Journal du02 février 2023

Journal du 26 janvier 2023

Journal du26 janvier 2023

Journal du 19 janvier 2023

Journal du19 janvier 2023

Journal du 12 janvier 2023

Journal du12 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?