AccueilACTUALITESFaits divers / JusticeQuatre mois de prison supplémentaires pour une évasion

Quatre mois de prison supplémentaires pour une évasion

Un détenu n'ayant pas respecté les termes de sa semi-liberté, revenir tous les soirs à la maison d'arrêt, a été jugé en comparution immédiate.
Quatre mois de prison supplémentaires pour une évasion

ACTUALITESFaits divers / Justice Publié le ,

Un détenu de la maison d'arrêt à Villefranche, né en 1979, en semi-liberté s'est évadé de la maison d'arrêt.

UNE EVASION ET DES VIOLENCES CONTRE UN SURVEILLANT

"Il travaille la journée et doit rentrer le soir. Il a été dehors entre le 24 mars et le 27 mars, ce qui est considéré comme une évasion. Il a été interpellé à Lyon et à nouveau écroué, explique le commandant Vially. Il était jugé en comparution immédiate pour cela et pour une affaire de violence contre des surveillants qui avait eu lieu le 1er mars"

Le détenu a écopé de quatre mois de prison supplémentaire sur sa peine et a réintégré la prison de Villefranche.

M.S

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 06 octobre 2022

Journal du06 octobre 2022

Journal du 29 septembre 2022

Journal du29 septembre 2022

Journal du 22 septembre 2022

Journal du22 septembre 2022

Journal du 15 septembre 2022

Journal du15 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?