Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

Quatre mois de prison supplémentaires pour une évasion

le - - Faits divers / Justice

Quatre mois de prison supplémentaires pour une évasion

Un détenu n'ayant pas respecté les termes de sa semi-liberté, revenir tous les soirs à la maison d'arrêt, a été jugé en comparution immédiate.

Un détenu de la maison d'arrêt à Villefranche, né en 1979, en semi-liberté s'est évadé de la maison d'arrêt.

UNE EVASION ET DES VIOLENCES CONTRE UN SURVEILLANT

"Il travaille la journée et doit rentrer le soir. Il a été dehors entre le 24 mars et le 27 mars, ce qui est considéré comme une évasion. Il a été interpellé à Lyon et à nouveau écroué, explique le commandant Vially. Il était jugé en comparution immédiate pour cela et pour une affaire de violence contre des surveillants qui avait eu lieu le 1er mars"

Le détenu a écopé de quatre mois de prison supplémentaire sur sa peine et a réintégré la prison de Villefranche.

M.S




Maud SARANO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Patriote Beaujolais Journal d'annonces légales et d'informations locales et régionales pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer