AccueilSPORTSFCVBFootball FCVB/Kévin Renaut : "on a été très heureux de se retrouver… "

Football FCVB/Kévin Renaut : "on a été très heureux de se retrouver… "

Capitaine du FCVB l'an passé au bout d'une saison à fortes émotions et terminée aux portes de la Ligue 2, le défenseur central caladois, déroule le fil du lien qui unit un groupe plus mature, avant d'entrer en championnat demain à Bourg.
Football FCVB/Kévin Renaut :
FRANCK CHAPOLARD - Cette saison encore, Kévin Renaut, ici en mode rigolade avec le milieu Timothée à l'entraînement en juillet, fera partie des cadres du groupe de Della Maggiore.

SPORTSFCVB Publié le ,

Il avait fini la saison sur la tristesse d'une blessure (cuisse) en n'allant pas au bout du dernier match de National, ce feu d'artifice face à La Duchère (succès 5-1) qui lui avait fait manquer les deux manches des barrages pour la montée en Ligue 2 face à Niort. Mais il était resté près du groupe, en capitaine qui suit le destin des siens. "C'est important de rester unis", disait-il alors à cet instant, rejetant sa déception pour plus tard. Et cet été, au moment de repartir pour sa troisième saison dans le Beaujolais, Kevin Renaut, remis d'un pépin au ménisque face à l'OL en amical, est ce défenseur affamé qui caresse le rêve de revivre les sensations du printemps dernier. Le chemin sera (très) long. Mais l'enjeu en vaut la chandelle.

Avec tous les nouveaux joueurs, est-ce que vous sentez que la mayonnaise a bien pris pendant les matches amicaux ?

"Oui, et plutôt assez vite. Ce sont des garçons qui sont assez simples, avec la même vision du jeu que nous. Ils se sont tous très bien intégrés. Cela reste de très bons joueurs, la mayonnaise commence à bien prendre. On espère bien démarrer ce championnat qui sera relevé."

Vous avez, cette saison, un effectif plus réduit mais avec plus de maturité. Est-ce que cela a amené quelque-chose de différent dans le jeu pendant la phase de préparation ?

"Il y a plus de trentenaires que les saisons précédentes. Tant mieux. Cela apporte plus de maturité et de sérénité, il en faut à ce niveau-là, surtout dans les matches compliqués qui arrivent où l'on sera plus dans la maîtrise, avec plus de répondant aussi dans l'impact physique. Il y a du tempérament. Les matches amicaux ont montré que nous pouvions, par moment, calmer le jeu, cela fait du bien. On est très satisfait des recrues qui vont nous apporter un plus à tous les niveaux."

Vous avez été touché au genou (ménisque) pendant la préparation, où en êtes-vous par rapport au derby de vendredi à Bourg ?

"Je me suis blessé contre l'OL en amical. J'ai bien bossé avec le staff médical pour être prêt vendredi. Après c'est le coach qui décidera. J'ai essayé de revenir le plus rapidement possible, à 100%. Je me sens bien."

Vendredi, vous allez retrouver des anciens partenaires (Fleurier, Blanc…) et un ancien coach (Alain Pochat) à Bourg. D'ici là, les téléphones vont chauffer ou chacun est-il dans son propre projet ?

"On se concentre sur nous-mêmes. Et c'est pareil de l'autre côté. Il n'y a pas tellement d'échanges. Bien-sûr cela reste des personnes avec qui on a travaillé, des gars avec qui on a gardé des liens d'amitié mais sur le terrain ce sera nous contre eux, il n'y aura plus de collègues ! Après le match, ce sera différent mais pendant 90 minutes on fera abstraction de ces liens."

"On a eu le temps de digérer la déception des barrages"

Ce sera votre premier match devant du public depuis un long moment...

"Je ne peux pas dire à quand remonte notre dernier match devant le public mais ça remonte à très loin ! Pendant les matches amicaux il y en avait un peu et ça reste plaisant de voir du monde dans les stades. C'était tellement triste d'avoir personne dans les tribunes la saison passée. J'espère que ça changer cette saison, malgré ce qui se dit sur une possible quatrième vague. On ne sait pas trop. Et surtout on espère rendre au public tout ce qu'il n'a pas pu vivre l'an dernier."

Vous aviez fini la saison dernière sur blessure lors du dernier match de National face à La Duchère puis vous aviez vécu les barrages sans jouer. Comment se remet-on de ces déceptions ?

"On a eu le temps de digérer tout ça. Il y a une nouvelle saison qui commence et il faut faire abstraction de ce qui s'est passé, le meilleur moyen c'est de répondre présent dès vendredi à Bourg. Il n'y a que de cette façon que nous pourrons avancer."

Sur ce championnat qui s'ouvre, que peut se dire un groupe qui a fini barragiste la précédente saison ?

"Chaque année, le groupe est de bonne qualité ici. Il est sain, c'est toujours le collectif qui prime. On a été très heureux de se retrouver à la reprise pour essayer de faire mieux que l'an passé. On est tous dans le même bateau, avec de nouvelles recrues qui se sont très vite mises au diapason. Et on a hâte de commencer, en étant toujours aussi soudés."

Ralph NEPLAZ

Correspondant local de presse

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?